Impôt fortune immobilière : qu’est-ce-que c’est ?

L’impôt sur la fortune immobilière est une taxe qui a remplacé l’impôt sur la fortune, elle est calculée de façon que les placements financiers, et autres valeurs immobilières comme l’épargne, ne sont pas pris en compte, les biens immobiliers dits concrets sont pris en compte. Cette nouvelle taxe est moitié moins importante que l’ancien impôt sur la fortune et ceci pour réduire l’addition des contribuables afin de les inciter à investir dans les entreprises françaises.

Tout savoir de l’impôt sur la fortune immobilière ?

Les impôts sur la fortune immobilière englobent plusieurs aspects, voici les plus importants.

  • Exonération : en mettant au point cette taxe, plusieurs impôts se sont vus exonérés les plus importants étant les placements financiers, tout ce qui concerne le portefeuille de valeurs immobilières, le livret d’épargne ou les assurances-vie. Mais aussi les biens immobiliers, ce sont les choses physiques comme les voitures, toutefois il n’y a pas eu d’exonération sur les placements immobiliers financiers comme les SCPI et SCI.
  • Perdants et gagnants : la réforme de l’impôt sur la fortune a profité aux gens qui ont investi leur patrimoine dans les actifs immobiliers, et ce n’est pas fini, les patrimoines importants vont bénéficier d’une nouvelle mesure, puisque leur valeur immobilière est importante, donc elle sera bientôt exonérée, toutefois la part d’immobilier ne changera pas. Cependant, les personnes qui ont un patrimoine constitué de biens immobiliers et qui payent l’impôt sur la fortune continueront à payer l’impôt sur la fortune immobilière, si la valeur de leur patrimoine immobilier dépasse le seuil fixé. Toutefois, le gouvernement souhaite garder les règles d’imposition déjà établies et donc leur impôt n’augmentera pas. Les enfants de parents qui payaient l’impôt sur la fortune touchaient l’APL, ce n’est plus le cas avec l’impôt sur la fortune immobilière.
  • Abattement résidence principale: le gouvernement a annoncé vouloir conserver l’abattement sur la résidence principale estimé à 30%.
  • Seuil d’imposition : il en va de même pour le seuil d’imposition, il reste le même que pour l’ISF qui est estimé à 1,3 million d’euros.
  • Barème : il est estimé entre 0,5% et 1,5% tout dépend des cas, toujours le même que lors de l’ISF et ne changera pas.
  • Dons : tout le monde aura le droit de réduire ses impôts en faisant des dons aux organisations d’intérêt général, au temps de l’ISF cette réduction était pour les dons aux associations.

Comment calculer l’impôt sur la fortune immobilière ?

Le calcul de l’impôt sur la fortune immobilière IFI se fait grâce à un barème mentionné plus haut, quand le patrimoine immobilier est estimé entre 1,3 et 1,4 million d’euros, le calcul se fait comme suit : le montant théorique de l’impôt avant l’application d’un mécanisme appelé décote moins le montant de la décote qui est de 1,25% du patrimoine net taxable.

Ajouter un commentaire