Qu’est ce qu’une SCI ?

L’immobilier est un secteur très intéressant qui exige des investissements très importants. Tellement important, que parfois plusieurs personnes sont obligées de s’associer pour financer le projet immobilier. C’est la raison d’être de la Société Civile Immobilière (SCI). Il s’agit d’une solution d’investissement moins contraignante qui soulage les investisseurs, tout en conservant la rentabilité du projet. Cet article vous permet d’en savoir davantage sur la SCI.

Qu’est-ce qu’un SCI ?

Une Société Civile Immobilière ou SCI est un groupement de personnes qui s’unissent afin d’acquérir un bien immobilier dans le but d’en tirer profit. Le placement immobilier étant très intéressant, la SCI est conseillée pour ces investisseurs qui souhaitent se lancer dans l’immobilier et qui ne disposent pas de ressources suffisantes à eux seuls. Le SCI permet aux membres d’une même famille d’être propriétaires, dans des propositions égales ou différentes, et de gérer ensemble, un ou plusieurs biens immobiliers. Une manière très efficace de déléguer la gestion d’un bien immobilier.

Intérêt et Fonctionnement d’un SCI

Une SCI est association d’au moins deux personnes et qui a pour but de gérer un patrimoine immobilier. Son intérêt majeur est de réduire le poids qu’incombe la création et la gestion d’un bien immobilier. Il permet à une famille ou un groupe d’amis de se constituer un patrimoine immobilier et d’en organiser la succession à travers une programmation définie. Les associés peuvent ainsi mettre en commun leurs efforts pour acquérir un immeuble, en vue de partager les bénéfices. Les associés sont indéfiniment tenus responsables des dettes, mais non solidairement car le SCI n’est pas une société commerciale.

Avantages et inconvénients d’un SCI

Le SCI présente de nombreux avantages qui sont liés à la gestion des actifs et des gains générés par l’investissement immobilier. D’abord, Le SCI se révèle beaucoup plus souple dans sa gestion car le gérant, désigné par le groupe, n’est pas le seul à endosser les charges de gestion. Cette dernière est participative et les plus-values sont également réparties équitablement. Mais, les formalités de création du SCI peuvent être très longues et le processus de décision n’est pas toujours infaillible car les associés peuvent mettre du temps à trouver un accord sur certains sujets.

Ajouter un commentaire